J’aime être entendu – Carl Rogers

Voici la suite du texte de Carl Rogers :  J’aime écouter

J’AIME ÊTRE ENTENDU

Passons à une seconde leçon que je voudrais partager avec vous. J’aime être entendu. Un certain nombre de fois dans ma vie, j’ai eu l’impression d’être écrasé par des problèmes insolubles, ou bien de tourner en rond dans des cercles infernaux. Pendant une certaine période, accablé par des sentiments d’indignité et de désespoir, j’ai même été certain de sombrer dans la psychose. Je considère que j’ai été plus heureux que d’autres en rencontrant à ces moment-là des personnes qui ont été capables de m’entendre et de me délivrer du chaos de mes sentiments. J’ai eu la chance de trouver des personnes qui ont pu entendre plus profondément que moi-même le sens de ce que je disais. Ceux-là m’ont écouté sans me juger, sans porter de diagnostic sur moi, sans m’apprécier ni m’évaluer. Ils m’ont simplement écouté, ils ont clarifié ce que je disais et ils m’ont répondu à tous les niveaux où j’essayais de communiquer. Je puis vous assurer que lorsque vous vous trouvez dans un tel désarroi psychique et que quelqu’un vous écoute réellement sans porter de jugement sur vous, sans essayer de prendre sur lui vos responsabilités, sans essayer de vous façonner, cela fait rudement du bien. Chaque fois, cela a relâché la tension qui existait en moi. Cela m’a permis d’exprimer les sentiments effrayants que j’éprouvais, les sentiments de culpabilité, de désespoir, les confusions qui avaient été mon lot. Quand j’ai été écouté et entendu, je deviens capable de percevoir d’un œil nouveau mon monde intérieur et d’aller de l’avant. Il est étonnant de constater que des sentiments qui étaient parfaitement effrayants deviennent supportables dès que quelqu’un nous écoute. Il est stupéfiant de voir que des problèmes qui paraissent impossibles à résoudre deviennent solubles lorsque quelqu’un nous entend, et que des situations qui semblent irrémédiablement confuses soudain s’éclaircissent lorsque l’on nous comprend. J’ai profondément apprécié les occasions où j’ai rencontré cette écoute sensible, empathique, qu’on voulait bien me consacrer.
Au moment où j’avais désespérément besoin de cette sorte d’aide, j’ai été très heureux d’avoir formé et entraîné des thérapeutes. Certains d’entre eux, qui étaient des personnes indépendantes, autonomes, et qui n’avaient pas peur de moi, furent capables de m’aider à passer à travers cette période sombre et troublée pendant laquelle je subis une profonde transformation intérieure. Cela m’a rendu également très conscient de ce qu’en mettant au point mon style de thérapie pour les autres, j’avais, sans m’en rendre compte, mis au point le genre d’aide que je voulais pour moi-même et qui devait m’être utile.

Carl Rogers in – Liberté pour Apprendre – Dunod – 2013

Un commentaire sur “J’aime être entendu – Carl Rogers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *