LE PROCESSUS THÉRAPEUTIQUE, LE THÉRAPEUTE, L’APPRENTISSAGE (6)

C’est le dernier passage de l’article de Maria Villas Boas Bowen écrit en 1984. C’est un article qui me touche énormément. D’une part parce qu’il parle de la relation client/thérapeute avec beaucoup de respect, de tact et d’autre part parce que son propos est transposable dans tout type de relation humaine.

offer-442904_1920

4) Conclusion

La formation qui optimise l’apprentissage du thérapeute est celle qui allie le savoir à la connaissance expérientielle. A travers le savoir, le thérapeute développe le domaine de ses possibilités par l’expérience des autres. Etre au courant de la recherche et être capable d’en évaluer les résultats, tout en reconnaissant les limites de la méthodologie actuelle, peut aider le thérapeute à contester des concepts figés et à écarter des modes opératoires inefficaces, de même qu’à formuler de nouveaux concepts et à expérimenter de nouvelles voies.

La collaboration avec un thérapeute plus expérimenté est essentielle dans un programme de formation. Le thérapeute plus expérimenté peut guider le débutant dans ses lectures et dans sa recherche, et accompagner ses efforts de conceptualisation ainsi que sa pratique par la supervision, les cours et les séminaires.

Surtout, il faut espérer que le thérapeute expérimenté transmette le programme de formation dans un esprit d’enthousiasme et de zèle, avec un profond émerveillement pour le processus thérapeutique, allant de l’avant avec une confiance inébranlable dans les possibilités de la thérapie, il ressent profondément le privilège d’être invité dans le monde intérieur d’une autre personne et de partager son voyage .

Une autre caractéristique importante d’un bon programme de formation est de rappeler constamment à l’apprenti thérapeute l’importance de son propre voyage intérieur et la manière dont celui-ci influence sa relation aux clients. Cela peut être obtenu à travers le modèle du thérapeute expérimenté, en créant des occasions pour le développement de son niveau de conscience, à travers des groupes d’évolution, des sessions de feedback, l’observation à travers des supports audiovisuels, la supervision, etc. En mettant l’accent sur l’importance du voyage intérieur, l’apprenti-thérapeute se rend compte que thérapeute et client ont en commun de vastes sources de connaissance, de sagesse, de compassion et d’énergie. Si nous puisons dans ces sources, notre travail s’orientera sur une voie qui transcende notre compréhension intellectuelle, et cela facilitera l’action de guérison, le changement et le développement. Ainsi, nous deviendrons comme des Sherpas nous conduisant ainsi que nos clients vers Shambala, autrement dit vers l’état de conscience de la Personne de Demain.

Mai 84

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *